Nous sommes très heureux en ce début d’année de vous donner des nouvelles de notre association : Aide Internationale Médicale d’Arras.
Notre 3ème édition des déjeuners d’huîtres organisés les 16 et 17 novembre dernier, s’est déroulée dans une ambiance très festive et a permis de dégager un bénéfice d’environ 10000€.
Grâce à toutes nos actions depuis 2 ans, l’engagement des clubs service et vos dons, AIMA est en mesure de poursuivre ses actions avec :
   -L’envoi d’un deuxième container de matériel médical pour l’hôpital d’Antsohihy au nord-est de Madagascar. Celui-ci  est prévu pour le 2° trimestre 2013.
   -La rénovation de cet hôpital qui s’étalera sur une période de 10 ans en 4 tranches successives:
1°) construction d’un nouveau bloc opératoire et d’un bloc sanitaire pour un coût de 200.000€.
2°) transformation du bloc actuel en une unité de stérilisation et de lingerie.
3°) construction d’un bloc de consultation, de dentisterie et d’un studio d’accueil pour le personnel en mission humanitaire.
4°) construction d’une unité d’hospitalisation chirurgicale de 30 lits.
Nous sommes en mesure de réaliser dès le 3° trimestre 2013 la première phase de ce programme.  Ce chantier sera suivi de très prés par nos partenaires sur place, par un comité de pilotage et un club rotarien malgache sur Majunga. Celui-ci a par ailleurs accepté de s’investir financièrement avec les clubs rotariens d’Arras, Arras  Vauban, Reims, Coblence en Allemagne et La Louvière en Belgique, pour obtenir dans le cadre du Rotary international  une enveloppe (60 000 euros) permettant l’équipement en matériel de la nouvelle stérilisation et de la lingerie.  
Cette année 2013 est donc pour nous et je l’espère pour vous l’année où tous nos espoirs vont se concrétiser.
Chacun à sa mesure a donné sa brique pour cet édifice, AIMA et la population d’Antsohihy vous remercie de votre engagement à nos côtés. Les 2 premières tranches sont donc bien engagées mais tout n’est pas fini… Nous comptons sur votre soutien fidèle pour aller au terme de ce projet ambitieux.
 
AIMA avait également pour ambition de créer un bloc opératoire mobile (unité chirurgicale complète), capable de se déplacer en urgence avec tout le matériel nécessaire pour répondre aux catastrophes naturelles ou lors de conflit et les besoins humanitaires engendrés. Ce matériel est maintenant disponible à quelques exceptions près (plusieurs milliers d’éléments sont nécessaires, de la pince chirurgicale au groupe électrogène).